Emission spéciale journées du budget

 

Radio CRÉSUS consacre une émission spéciale « journées du budget »

Ces journées se tiennent dans le Bas-Rhin du 17 au 24 octobre 2014 à l’initiative du Conseil Général du Bas Rhin avec la participation active de CRÉSUS ALSACE.

CRÉSUS ALSACE s'engage pleinement du 17 au 24 octobre 2014  pour faire vivre les premières «Journées du Budget» initiées sur le BAS-RHIN, et encore inédites en France.

Ces journées sont l'occasion de découvrir des outils et des méthodes  pour bien tenir son budget et mieux comprendre l'environnement bancaire et financier.

Bérengère LITTY,  chargée de mission à CRÉSUS,  explique sur Radio CRÉSUS « pourquoi » et « comment » ces journées vont se dérouler.

TEMOINS :

Alex, commercial, doit faire face à une variation de salaire d’une année sur l’autre. Alors même que ses impôts ont augmentés il n’avait pas anticipé la baisse de revenus qui l’empêcherait de faire face au paiement des impôts.

La solution a été de tenter de trouver un échéancier avec les impôts et de se tenir à un budget précis.

Gérard, marié, 2 enfants, a vu sa situation financière se dégrader par la souscription de prêts et des arriérés d’impôts. Face aux impôts, il a tenté de fixer un échéancier pour le paiement.

Après plusieurs dépôts de dossiers de surendettement, Gérard s’est rapproché de CRÉSUS qui lui a permis d’appréhender la gestion de son budget.

Marcel, célibataire, doit faire face au paiement de dettes avec comme seul revenu mensuel une pension d’invalidité de 700 Euros.

Ne pouvant faire face au paiement d’un loyer, il est hébergé pour tenter de faire face au paiement de ses dettes. Soutenu par CRÉSUS, aujourd’hui Marcel se donne 6 mois pour sortir de cette situation.

Alicia, célibataire, 1 enfant à charge est au chômage depuis plus de 1 an. Suite à plusieurs erreurs de choix elle dispose comme seul revenu mensuel du SMIC pour faire face à l’ensemble de ses dépenses. Après le dépôt du dossier de surendettement un moratoire de 2 ans a été envisagé. Aujourd’hui Alicia dispose d’un budget serré pour faire face à ses dépenses et conseille une mûre réflexion avant la conclusion de crédits.

Nathalie, au chômage depuis plus de 4 ans, a dû faire face à une baisse de ses revenus et une augmentation de ses dépenses suite à un accident de la vie.

Avec des revenus aux alentours de 1 500 Euros et un enfant à charge, Nathalie dispose d’un budget plus que serré.

Elle s’est adressée à CRÉSUS pour obtenir des informations et aide au dossier de surendettement.

 

Agir ensemble

 

 

Site soutenu par 

 


S'abonner aux podcasts

  Souscrire au flux rss